Un collectif vient de lancer ses travaux avec pour objectif de reconstituer la bataille de Bouvines en juillet 1214, où les forces françaises, inférieures en nombre et réunies sous la bannière de Philippe II Auguste, ont foutu la pâtée aux forces coalisées d'en face emmenées par Otton, empereur d'Allemagne (déjà!). C'est le Collectif Bouvines 1214. Et j'ai été cooptée! En tant que cavalière et en tant que reconstitueuse je suppose. J'ai donc pu choisir mon personnage, puisqu'il s'agit de donner corps à l'armorial de la bataille avant de la refaire. Mon coeur a penché pour Thibaud de Champagne, quatrième du nom, Le Posthume au moment des faits, mais connu par la postérité sous le nom de Chansonnier... Un chevalier poète, nul en politique mais fort en vers. Exactement ce qu'il me faut. D'autant qu'il a 13 ans lors de la bataille et que sa jeunesse va se marier avec mes traits féminins (à défaut de jeunes...).
C'est comme un vieux rêve qui prend forme... Non que je veuille absolument me battre, mais simplement avoir la possibilité d'incarner un chevalier du XIIIè siècle sans entendre: "T'es qu'une femme, retourne à tes fourneaux!". Le milieu du spectacle médiéval est vraiment très misogyne, héritage des films hollywoodiens je suppose. Enfin, c'est du passé et il faut se tourner vers l'avenir!

Tout d'abord le costume. Tout est à faire ou presque, vu que d'habitude je ressemble à ça:Portrait_a__cheval_avatar mais c'est du pur XVè siècle ou à ça:Broderieavatar mais ce n'est pas franchement martial, même si c'est de la bonne époque...

Commençons donc par la chemise. J'ai fait un petit tour sur le site Some Clothing of the Middle Ages de Marc Carlson. Rien que des pièces archéologiques étudiées en détail. Direction la salle des chemises. Trois modèles retiennent mon attention: the Chelles shirtthe Arras shirt et the shirt of Saint Louis. La chemise d'Arras me plaît moins, trop simple. La chemise de Chelles me plaît beaucoup, mais je ne comprends pas le puzzle... Ah ah! Je vais donc réaliser la chemise de Saint Louis en attendant de trouver la clé de l'énigme de la chemise de Chelles... En plus, ça me permet de découvrir une technique d'assemblage que je ne connaissais pas et qui est fort maline...